La confrérie du Molkenbourg
Reconstitution d'armes de sièges et Templiers
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
Qui sommes nous ?
Vign_p4290066
 
Les petites histoires Molkenbourg
Vign_IMG_2288

Dame Héra

 Un confrère la trouva au bord d'un ruisseau, une nuit de forte pluie … La pauvre enfant était inconsciente et trempée jusqu'aux os, sa vie était en péril …

Il l'amena au camps et tous furent de leurs mieux pour la soigner. A son réveil, elle ne savait plus d'où elle venait ni qui elle était …

On l'éduqua donc, comme s'il s'agissait de notre propre enfant, et elle appris l'art de la guerre sans pour autant oublier les coutumes d'une femme...

 
Vign_Frere_Gerau

Frère Jérau

 Car ses parents étaient trop pauvres pour le nourrir, alors qu’il n’était qu’un  nourrisson, il fut abandonné sur le seuil de la porte du couvent  St Marc en Alsace, une chaude nuit d’été de l’an de grâce 1250. Il y eu par la suite, une éducation stricte. Dès son adolescence il fut envoyé chez les frères de l’ordre de St Jean à Colmar ou il eu une éducation ecclésiastique et celle de l’art du combat à l’épée, affin de défendre l’ordre dans lequel il vivait. A 23 ans, on l'envoya rejoindre les frères templiers pour y défendre la ville d’acre en terre sainte. Là, il se démarqua des autres moines soldats pour sa combativité et son audace. Il revint en Alsace 6 ans plus tard, en 1279  pour y fonder l’ordre de la Molkenbourg. Par la suite, il  prête main forte à Rodolphe de Habsbourg affin de contrer les assauts répétés de Anselme  seigneurs de Ribeaupierre (le frère de Rodolphe). Il pris part à la construction de  la forteresse dite : la « Molkenbourg » à  Guémar en  Alsace vers 1291. Il y vécu en tant que forgeron. Vers 1303 il devint grand maître de la confrérie  Molkenbourg…

Soutenez nous par dons
Si vous voulez nous soutenir, veuillez télécharger le document ci dessus.
 
© Septembre 2011
Créer un site avec WebSelf